Sauvages de ma rue

« Sauvages de ma rue » est un programme de science citoyenne: c'est à la fois un projet pédagogique animé par l'association Tela Botanica, et un projet scientifique du Museum Nationald'Histoire Naturelle.

 

Tela Botanica, cliquez ici

 

 

 

 

La qualité de vie des citadins dépend aussi de la qualité de la flore urbaine.

 

Les villes concentrent sur des surfaces restreintes une proportion grandissante de citoyens et une nature urbaine tout à fait particulière. Cette biodiversité, à travers les services qu’elle rend est indispensable à la vie des citadins : elle tempère les îlots de chaleur, elle aide à la dépollution de l’air et de l’eau, à la détoxification des sols… Elle offre également à certains citadins la seule relation avec la nature qu’ils peuvent avoir. En conséquence, de son bon état dépend la qualité de vie des citadins, de leur bien être et même de leur santé.

 

Les chercheurs ont besoin de données sur la ville

Avec l’essor de l’écologie urbaine, l’écosystème urbain est de mieux en mieux connu. A l’échelle de la ville, les espèces présentes, animales ou végétales, sont à peu près répertoriées même si elles restent lacunaires. À une échelle encore plus fine : celle de la rue, les listes d’espèces n’existent pas. Pourtant, ces données sont indispensables pour comprendre comment les « brèches urbaines » : pieds d’arbres, espaces engazonnés…, les structures urbaines et les modes de gestion influent sur la qualité de la biodiversité.

(Plus d'info, cliquer site national « Sauvages de ma rue

JE VEUX PARTICIPER !

 

Il n'est pas nécessaire d'être un botaniste chevronné... tous les citadins intéressés par le devenir de la biodiversité » qui les entoure peuvent participer.

 

Quel est le protocole ?

 

Choisissez une zone à inventorier (rue entière, portion de rue, cours, …) et complétez la partie localisation de la fiche de terrain.

L'objectif lors de votre observation est d'observer et de reconnaître un maximum d'espèces présentes dans la zone choisie. Pour identifier les plantes, tous les moyens sont bons, notamment les aides  à la reconnaissance disponibles sur le site national de Sauvages de ma rue,  eflore (la flore électronique de Tela Botanica), …

Vous pouvez ajouter les photos des différentes plantes que vous aurez observé.

 

Les aides à la reconnaissance disponibles (cliquer hyperliens ci-dessous)

* sur le site national de Sauvages de ma rue  

* sur eflore


Si vous n'arrivez pas à identifier une plante, pas de panique ! Vous pourrez indiquer « plante non déterminée » et joindre sa photo.

(Plus d'info, cliquer guide « protocole » du programme « Vigie – Nature école »

 

Pour vous inscrire et participer au réseau des observateurs dijonnais,

vous n'avez plus qu'à cliquer sur le bouton

 « Je participe au programme » !


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Au fur et à mesure des collectes d'information, les données récoltées par les dijonnais seront visibles sur la carte de Dijon.


Un lien vous permettra de visionner dans "résultats", les données obtenues, très prochainement.

Vous pourrez zoomer sur votre rue pour y retrouver vos observations et visualiser les données récoltées par les autres participants.


Les données sont dans un premier temps centralisées et analysées par le Jardin des sciences de Dijon. Elle rejoindront les bases de données du Muséum national d’Histoire naturelle et de Tela Botanica qui pourront les analyser.

Vos données permettront aux chercheurs de compléter leurs connaissances sur la répartition des espèces végétales en ville, l'influence des espaces verts (même minuscules tels que les pieds d'arbres), ainsi que celle des structures urbaine sur la qualité de la biodiversité.

Au fur et à mesure de l'avancée du programme, nous vous tiendrons informés des premiers résultats...