Opération Escargots

Dans le cadre de l’initiative Vigie Nature, Noé Conservation et le Muséum national d’Histoire naturelle ont lancé l’Opération Escargots.

 

À l’heure où la biodiversité est menacée, suivre son évolution semble indispensable pour faire part des tendances aux décideurs et aux gestionnaires mais aussi pour mieux comprendre les causes de son déclin et préconiser des solutions. Les biologistes professionnels spécialistes des escargots et des limaces sont trop peu nombreux en France pour faire ce travail à travers tout le pays. C’est pourquoi les réseaux d'amateurs sont plus que jamais indispensables pour alimenter en données les observatoires de la biodiversité, en étroite collaboration avec des scientifiques. Nous comptons sur vous !

 
 
 

Les objectifs de l'Opération Escargots :

Assurer un suivi des populations d’espèces communes vivant au contact de l’homme, et pour lesquelles on ne sait pas de façon précise si   elles sont en expansion ou en régression.

Mieux comprendre l’importance des jardins pour la conservation des espèces communes dans le contexte des changements globaux.

Éveiller l’attention du grand public sur la nature méconnue qui vit près de nous, son extraordinaire diversité, et attirer l’attention sur l’impact que chacun de nous peut avoir sur cette nature par des activités quotidiennes telles que le jardinage.
 
À terme, c’est un véritable réseau de surveillance des espèces communes d’escargots et de limaces qui sera mis en place, permettant de suivre l’évolution des populations et de mieux comprendre les dynamiques écologiques. Grâce à votre aide, il sera possible de bâtir des actions adaptées pour la protection de ces gastéropodes et de la biodiversité de notre pays.
(éléments issus du site national « Opération escargots »)

Programme national "Opération escargots", cliquez ici


Vous allez être redirigé sur le site vigienature.mnhn.fr

JE VEUX PARTICIPER !

 

Pourquoi les escargots ?

Avec l'Opération Escargots, tout le monde peut participer, les spécialistes comme les amateurs, les adultes comme les enfants. En effet :
 
Contrairement aux papillons, les escargots peuvent être manipulés, rendant plus facile leur identification.
 
Il est possible de constituer une collection de coquilles trouvées vides qui pourra ensuite servir de référence pour les identifications (ce que l'on ne recommanderait pas pour les papillons, puisque cela impliquerait de les tuer...).
 
Il est possible de faire un élevage.
 
Les escargots sont actifs une grande partie de l'année.
 
C'est un groupe très diversifié (plus de 400 espèces en France), avec de très nombreux endémiques de notre pays, et des caractéristiques variées (escargots vivants dans les grottes, escargots carnivores, escargot sentant l'ail) : ils constituent un bon point de départ pour parler de la diversité de la nature et du patrimoine naturel, et pour montrer que la biodiversité est partout, même dans le jardin où l'on se promène tous les jours.
 


Le principe est simple :

Tous les utilisateurs de jardin sont invités, trois fois dans l’année, à chercher les escargots et les limaces dans leur jardin, à les identifier et à transmettre leurs observations aux scientifiques du Muséum. On peut participer une fois ou régulièrement, il n’y a pas d’engagement. Il n’est pas nécessaire de connaître déjà les escargots : c’est facile et toutes les observations comptent !

Quel est le protocole ?

Posez sur le sol une ou plusieurs planches. Choisissez une planche en bois brut non vernie et non traitée (ne pas prendre de contre-plaqué). Chaque côté de la planche doit mesurer entre 30 cm et 150 cm (par exemple votre planche peut-être un carré de 40 cm sur 40 cm) et son épaisseur d’un minimum de 1,5 cm. Surélevez un côté de la planche avec un caillou ou un bout de bois pour que les espèces les plus grosses puissent passer en-dessous.
Laissez la planche en place au moins 1 mois (vous pourrez ensuite la laisser aussi longtemps que vous le souhaitez). Puis, un jour de beau temps pendant les périodes de comptage (en octobre, entre le 15 mars et le 15 avril et entre le 15 et le 30 juin), soulevez vos planches et déterminez les escargots et les limaces qui se trouvent en-dessous.
 
 


Au fur et à mesure des collectes d'information, les données récoltées par les dijonnais seront visibles sur la carte de Dijon.

Un lien vous permettra de visionner dans "résultats", les données obtenues, très prochainement.

 
Vous pourrez zoomer sur votre zone d'observation pour y retrouver vos relevés et visualiser les données récoltées par les autres participants.
 
Les données sont dans un premier temps centralisées et analysées par le Jardin des sciences de Dijon. Elle rejoindront les bases de données du Muséum national d’Histoire naturelle qui pourra les analyser.
Vos données permettront aux chercheurs d'assurer un suivi des populations d'espèces communes, de mieux comprendre l'importance des jardins pour la conservation de ces  espèces communes dans le contexte des changements globaux.
Au fur et à mesure de l'avancée du programme, nous vous tiendrons informés des premiers résultats...